6boolo

Saint-Valentin : 3 exercices pour faire rejaillir la flamme !

L’amour, ça se travaille ! Voici 3 gyms du cerveau pour redonner de l’harmonie et du souffle à votre couple. Au boulot !

L’ amour ne tombe pas du ciel ! Nous connaissons mieux aujourd’hui les mécanismes neuronaux qui permettent de nourrir une relation amoureuse sur le long terme. Pour vous aider à prendre soin de votre amour, nous avons sélectionné ces trois exercices, faciles à mettre en place et efficaces !

1- Libérez-vous du stress et portez votre attention sur l’autre.
Le stress, c’est l’ennemi numéro 1 du couple. Il nous détourne de notre conjoint peu à peu, abîme nos facultés cognitives et nous plonge dans la négativité. Un cercle vicieux se met alors en place : notre attitude négative agit sur l’autre qui prend ses distances. Et nous en venons même à nous persuader que le problème vient de notre couple ! Pour en sortir, vous pouvez utiliser les bienfaits de la méditation. Celle que nous vous proposons est tirée du livre de la psychologue américaine Barbara Fredrickson, « Love 2.0. Ces micro-moments d’amour qui vont transformer votre vie » (Marabout)

2- Prenez le temps de cultiver une intimité émotionnelle avec l’autre.
Pour savoir où vous en êtes, vous pouvez utiliser cette méthode d’auto-diagnostic mise au point par le psychologue Arthur Aron de l’université de Stony Brook aux Etats-Unis. Encerclez la figure qui correspond le lieux à votre situation amoureuse. La dernière correspond aux couples qui ressentent un fort sentiment d’union et ont élaboré une identité commune. Ce sont ceux qui sont les plus engagés dans leur relation.

Heureusement, ce sentiment de proximité émotionnelle se cultive. Pour cela, vous pouvez tester cet exercice , mis au point également par Arthur Aron :

3- Boostez votre taux d’ocytocine grâce au sentiment d’élévation.
L’amour, c’est aussi une question de biologie. Au coeur de nos processus d’attachement, il y a ainsi un « neuropeptide social », l’ocytocine que l’on retrouve en grande quantité chez la mère au moment de l’accouchement et de la lactation, ce qui explique la bouffée d’amour ressentie par la femme au moment de la naissance de l’enfant. Mais pas seulement. En fait, dès qu’on parle d’amour chez l’humain, l’ocytocine est partout ! Elle intervient dans le désir. Pendant les relations sexuelles, le taux d’ocytocine monte ainsi en flèche chez les hommes et les femmes. Mais elle joue aussi un rôle important dans le processus d’attachement. Comment augmenter son taux d’ocytocine ? Des études récentes ont montré la puissance des émotions positives lorsqu’elles sont vécues à deux. Et parmi celles-ci, l’émerveillement, le sentiment d’élévation que l’on peut ressentir face à un paysage grandiose par exemple. Plus on s’émerveille ensemble, plus on produit de l’ocytocine, plus on se sent proche de l’autre !

Eric jamin

Cet article vous a plu ?
Aidez son auteur·e, aujourd’hui rédacteur·trice bénévole à 6boolo, à vivre de son travail. 6boolo, l’actualité par les neurosciences est une publication qui a fait le choix de l’indépendance. Notre modèle économique repose exclusivement sur le don. Merci d’avance pour votre participation !

Je fais un don

Sources et références :
– Sur le stress dans le couple :
Randall, A. K., & Bodenmann, G. (2017). Stress and its associations with relationship satisfaction. Current Opinion in Psychology, 13, 96-106.
– Les travaux d’Arthur Aron :
The experimental generation of interpersonal closeness : https://journals.sagepub.com/doi/pdf/10.1177/0146167297234003
-Les travaux de Dacher Keltner sur l’émerveillement
https://www.researchgate.net/publication/276849773_Awe_the_Small_Self_and_Prosocial_Behavior


Ajouter un commentaire