6boolo

30 secondes pour reprogrammer votre cerveau positivement

Notre cerveau est conçu pour se concentrer sur le négatif. Cet exercice vous aide à sortir de la rumination et à construire un nouvel état d’esprit plus positif.

Un(e) ami(e) cher(e) vient de vous trahir, un collègue vous a critiqué devant votre boss… Très vite une petite mécanique se met en marche dans votre tête. Les pensées affluent. Vous revivez la scène, amplifiez le tort causé, diabolisez le/la coupable. Problème : votre cerveau adore ça ! Paramétré pour la survie, celui-ci accorde beaucoup plus d’importance à tout ce qui pourrait le menacer qu’au reste. Résultat : les pensées négatives s’y accrochent comme sur du Velcro tandis que les positives y glissent comme sur du Teflon… Les mauvaises expériences sont stockées beaucoup plus rapidement dans notre mémoire que les autres. Mais à chaque fois que nous convoquons ces idées sombres, nous activons le circuit de la souffrance émotionnelle. Or, plus nous le stimulons, plus il devient puissant.

Dans le piège de la rumination

Résultat : peu à peu, la réalité nous échappe, nous voilà dans le piège de la rumination, comme un rat en cage, ne pouvant pas s’empêcher d’actionner le bouton qui lui donne à boire. Sauf que le liquide qui nous abreuve est un véritable poison. Les pensées négatives activent encore et encore les capteurs de douleur dans notre cerveau. Au bout d’un moment, la souffrance que nous ressentons n’est plus directement liée au mal qu’on nous a infligé, mais à nos propres pensées : c’est nous et nous seul que nous faisons souffrir. C’est un cercle vicieux qui nous plonge dans les affres du ressentiment. Et qui nous fait du mal, vraiment. De nombreuses études ont ainsi montré que celui-ci altérait la santé cardio-vasculaire, appauvrissait la qualité du sommeil, stimulait la production d’hormones du stress dont le cortisol. Des conséquences physiques associées dans le temps avec le développement de dépression.

Reprogrammer son cerveau

Mais, si vous ne souffrez pas de dépression, vous pouvez aussi faire qu’il en soit autrement ! Le cerveau est ainsi éminemment plastique. Chaque pensée, chaque expérience le transforme. A vous donc de le reprogrammer positivement ! Le principe de cet exercice est ainsi d’amener le cerveau à se concentrer sur le positif plutôt que le négatif. Pour cela, trois étapes :

Je remarque / Je transforme / Je savoure.

  1. Je remarque : Le première étape consiste à prendre conscience des moments où vous entrez dans une phase de rumination et de négativité. Votre “petit vélo” se met à mouliner. Vous élaborez des scénarios catastrophiques… Juste observez-vous dans cet état d’esprit.
  2. Je transforme : Le seul fait d’avoir pris conscience de votre rumination vous permet de transformer votre état d’esprit et d’aller vers davantage de positivité. Pour cela, il existe un moyen extrêmement puissant : la gratitude. Prenez un temps pour faire le point sur tout ce dont vous pouvez être reconnaissant aujourd’hui : votre famille, votre maison, votre travail, vos amis, vos qualités et vos talents etc.
  3. Je savoure : Laissez-vous envahir par cette gratitude. Faites revenir à votre esprit des souvenirs précis qui provoquent en vous ce sentiment. Prenez 15 secondes pour bien fixer ces moments dans votre cerveau. En faisant cela, vous renforcez les connexions neuronales qui vous plongent dans un état de bien-être et affaiblissez le circuit de la souffrance émotionnelle.

C’est un exercice facile à faire, n’importe quand et n’importe où. Essayez de le pratiquer chaque jour de la semaine. Et dites-nous ce que cela a provoqué en vous !

Judith Mercadet

Ajouter un commentaire