6boolo

Covid-19 : le tabou du trauma collectif

Anxiété, dépression, phobies… Les conséquences psychologiques du confinement commencent à se manifester. Un Français sur deux en souffrirait. Face à cette détresse collective, le gouvernement semble indifférent. Sujet tabou ?

Trois lettres pour un
drame. SPC ou syndrome post-confinement. Officiellement, les
professionnels de la santé mentale n’en font pas mention. Et les autorités
sanitaires ne reconnaissent pas encore son existence. D’ailleurs, lorsqu’on
évoque ses signes cliniques (troubles du sommeil, anxiété chronique, émotions
négatives, problèmes cognitifs, dépression, phobies...), on nous répond qu’il
s’agit d’un stress post-traumatique. Comme si cela était moins inquiétant...

Conséquence : 2 à 5 à
millions de Français, selon nos estimations, seraient aujourd’hui en souffrance
psychologique. Grands oubliés de la pandémie, ils sont absents des statistiques
officielles. Rongés par l’angoisse, ils ne trouvent plus le sommeil, vivent
dans l’inq...

Cet article est réservé à nos abonnés

Découvrez nos offres :



Free Trial

Free Trial

Free Trial

Free Trial

Free Trial

Projects

SSL

Storage

Abonnement au mois 

3,99 €

PAR MOIS

au lieu de 5,95 €

 Tout le site en illimité 

Zéro publicité pendant votre lecture

Des contenus inédits à forte valeur ajoutée

Un décryptage unique de l'actualité par les neurosciences 

Nos fameuses Gyms du cerveau validées par la recherche neuroscientifique

4 newsletters par mois

Consultation des archives

+ Un guide PDF de notre collection neuropratique (à paraître)

Abonnement à l'année

44 €

PAR AN

au lieu de 71,40 €


 Tout le site en illimité 

Zéro publicité pendant votre lecture

Des contenus inédits à forte valeur ajoutée

Un décryptage unique de l'actualité par les neurosciences 

Nos fameuses Gyms du cerveau validées par la recherche neuroscientifique

4 newsletters par mois

Consultation des archives

+ Un guide PDF de notre collection neuropratique (à paraître)

Si vous êtes déjà abonné à 6boolo, il vous suffit de vous identifier ci-dessous pour avoir accès à ce contenu :