6boolo

5 astuces pour bien vivre votre confinement

Enfermé·e·s à la maison ? Plus de vie sociale ? Et si vous transformiez ce cloisonnement forcé en opportunité : voici 5 conseils pratiques pour éviter la déprime du confinement.

L’épidémie que nous sommes en train de vivre est un défi pour notre cerveau qui se retrouve sans cesse face à des injonctions contradictoires. Il nous faut rester calme alors que nous sommes tous enclins à la peur panique d’être contaminés ou de manquer de vivres. Nous devons éviter les contacts entre nous alors que nous sommes des animaux sociaux et que les relations humaines nous apaisent dans les moments difficiles… Comment faire pour traverser cette période au mieux ? Voici cinq conseils pour lutter contre la solitude et bien vivre ce moment de crise, tout en respectant les consignes sanitaires.

1) Restez connecté le plus possible aux autres
Les personnes qui souffrent de solitude ont davantage de risques de développer une dépression ou même des maladies cardiaques. Sur le long terme, la solitude fait même autant de mal que le tabagisme ou bien l’obésité. Alors que l’isolement et le confinement sont les meilleures façons de bloquer la transmission du virus, ceux-ci pourraient provoquer une épidémie de solitude, tout aussi dommageable que le covid-19, lui-même. Les réseaux sociaux ont du bon dans cette période, à condition de bien les utiliser. Ne restez pas passif devant votre écran en attendant les “likes”. Envoyez plutôt des messages directement. Privilégiez aussi les séances de visioconférence par skype ou whatsapp, plutôt que les simples coups de fil. Le langage corporel et toutes les formes de communications non verbales sont importants pour nourrir le lien. Organisez par, exemple, un dîner virtuel avec vos amis, en visioconférence. Surtout, restez positif et exprimez votre gratitude. Dans ces moments d’inquiétude, tout le monde a besoin d’un petit surplus de gentillesse. Il faut surtout tout faire pour ne pas entrer dans un cycle de stress chronique car celui-ci affaiblit les organismes.

2) Passez le plus de temps possible à la lumière du jour et au contact de la nature
Si vous avez la chance d’habiter à la campagne, passez le plus de temps possible à l’extérieur, dans votre jardin. D’abord pour bénéficier des bienfaits de la lumière du jour. On sait aujourd’hui que celle-ci agit sur l’humeur. On connaît aujourd’hui les bienfaits incroyables des arbres. Non seulement ceux-ci ont un effet apaisant sur notre psychisme mais ils agissent aussi sur notre corps et notre système immunitaire. En 2006, Qing Li, de l’École de médecine japonaise, à Tokyo et ses collègues ont ainsi découvert que les phytoncides, des huiles essentielles émises par les arbres, favorisent l’activité des « cellules NK » – qui, chez l’homme, sont des éléments importants du système immunitaire.
Si vous êtes en ville, aménagez-vous un endroit confortable près de la fenêtre et un coin de “verdure” avec des plantes. Profitez aussi de ce moment pour vous initier au jardinage. Vous pouvez vous procurer ce qu’il faut (graines, pots et terres) sur internet. En ville, un bout de balcon suffit. Le printemps est là et c’est le moment faire des semis !

3) Gardez votre esprit occupé pour combattre l’inquiétude
Comment faire pour ne pas trop penser au virus ? Difficile quand tout le monde ne parle que de ça. Bien sûr, évitez les chaînes d’information continue tout en restant informé sur l’évolution de la situation (sites d’information officielle, radios publiques). Ensuite, trouvez d’autres occupations. Notre cerveau n’est pas multitâche. C’est en tout cas ce qu’a montré le neuroscientifique américain Earl Miller. C’est à la fois une faiblesse… Et une grande chance ! Car, ainsi, nous pouvons nous distraire de la peur. La meilleure façon de la combattre est de se plonger dans une activité. Si vous êtes en télétravail, essayez de garder votre routine quotidienne. Juste pensez à vous lever régulièrement dans la journée pour faire un peu d’exercice.

4) Restez actif
Marchez si vous le pouvez, en respectant bien sûr les consignes sanitaires. L’activité physique est importante pour votre santé et pour votre cerveau. Le shoot d’endorphine que le sport procure améliore notre bien-être. Si vous êtes à la maison, programmez-vous au moins une demi heure d’activité physique par jour. Il existe plein d’exercices que l’on peut faire ensemble chez soi, en famille. Par exemple, le yoga familial. En voici un petit exemple :

Ou bien ces exercices de fitness à la maison :

Vous pouvez aussi profiter de ce moment pour effectuer les réparations en attente, et même… le grand ménage de printemps !

5) Prenez soin de vous
Comme tout le monde, vous êtes devenus particulièrement attentif à votre corps. Vous guettez les symptômes du coronavirus… Une petite toux, la gorge sèche et déjà, vous voilà prêt à appeler le 15. Attention tout de même à l’effet nocebo qui peut être aussi puissant que l’effet placebo (voir cet article de 6boolo). Le stress chronique a des effets sur le système immunitaire. Pour éviter cet écueil, soyez acteur de votre propre santé et de votre bien-être : prenez soin de vous ! Profitez de ce moment très particulier pour changer vos habitudes et ainsi améliorer votre hygiène de vie. Mangez mieux : davantage de légumes et de fruits. On sait aujourd’hui que certains aliments soutiennent le système immunitaire. Et surtout, dormez davantage ! Une étude a récemment montré que le temps de sommeil des Français s’était considérablement réduit.

Judith Mercadet

Sources et références :
-Social Relationships and Mortality Risk: A Meta-analytic Review https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1000316
-Association of Social Media Use With Social Well-Being, Positive Mental Health, and Self-Rated Health: Disentangling Routine Use From Emotional Connection to Use. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31742462

Ajouter un commentaire