6boolo

Violences domestiques : le cerveau des enfants en danger

Exposés à un stress chronique, les jeunes témoins de violence domestique développent de graves dommages cérébraux.

Mais que se passe-t-il exactement dans la tête d'un enfant qui assiste à des violences domestiques ? Lorsque nous nous sentons menacés, en insécurité, nous enclenchons un processus en cascade : notre amygdale, une zone au centre de notre cerveau qui gère la peur, s'active. L'hypothalamus, sorte de centre de commandement, sonne l'alarme pour le reste du corps... Nos glandes surrénales se mettent alors à produire de l'adrénaline, de la norépinéphrine et du cortisol. Sous l'effet de ces hormones du stress, notre coeur se met à battre plus fort, nos muscles se contractent et notre pression sanguine augmente. Nous voilà en position de fight or flight, "se battre ou fuir". 

Le stress chronique modifie le cerveau des enfants

...

Cet article est réservé à nos abonnés

Découvrez nos offres :



Free Trial

Free Trial

Free Trial

Free Trial

Free Trial

Projects

SSL

Storage

Abonnement au mois 

1 €

LE PREMIER MOIS

puis 3,99 € au lieu de 5,95 €

 Tout le site en illimité 

Zéro publicité pendant votre lecture

Des contenus inédits à forte valeur ajoutée

Un décryptage unique de l'actualité par les neurosciences 

Nos fameuses Gyms du cerveau validées par la recherche neuroscientifique

4 newsletters par mois

Consultation des archives

+ Un guide PDF de notre collection neuropratique (à paraître)

Abonnement à l'année

44 €

PAR AN

au lieu de 71,40 €


 Tout le site en illimité 

Zéro publicité pendant votre lecture

Des contenus inédits à forte valeur ajoutée

Un décryptage unique de l'actualité par les neurosciences 

Nos fameuses Gyms du cerveau validées par la recherche neuroscientifique

4 newsletters par mois

Consultation des archives

+ Un guide PDF de notre collection neuropratique (à paraître)

Si vous êtes déjà abonné à 6boolo, il vous suffit de vous identifier ci-dessous pour avoir accès à ce contenu :